Séjours artistiques en camp : créativité à partager
Par Rémi Lapointe
directeur général Camp du Père Lindsay

Par Rémi Lapointe, directeur général Camp du Père Lindsay

Poursuivre l’apprentissage de la musique, du théâtre, de la danse ou des arts visuels en camp de vacances, est-ce vraiment bénéfique? Ajouter aux efforts de l’année un séjour estival axé sur la même activité ne risque-t-il pas d’engendrer de la pression? Un repos ne serait-il pas préférable? Voilà quelques-unes des questions que se posent avec raison plusieurs parents.

L’objectif premier d’un séjour en camp doit demeurer un moment de plaisir, un espace de vacances et bien que la pratique artistique en pleine nature apporte une perspective différente, il faut savoir que l’un des bénéfices les plus importants liés à ce type de séjour vient de la présence d’autres jeunes exerçant eux aussi l’activité artistique choisie.
Bien peu d’adolescents en effet diront à leurs amis d’école qu’ils apprennent le violon par exemple et qu’ils jouent régulièrement de la musique classique ou encore qu’ils suivent assidûment des cours de ballet ou de théâtre. Plusieurs d’entre eux ont même l’impression d’être les seuls de leur école à avoir de tels intérêts. Or, dès l’arrivée au camp, les voici plongés dans un groupe de jeunes partageant les mêmes goûts : cette découverte reste pour plusieurs un moment inoubliable. Le sentiment d’appartenance, la confiance, le bri de l’isolement, l’estime de soi, voilà quelques-uns des bienfaits récoltés sans oublier les nouvelles amitiés créées pour de nombreuses années. Par la suite, l’intérêt à poursuivre et la détermination à y mettre les efforts nécessaires se fortifient : le désir de retourner au camp avec les nouveaux amis vient soutenir la motivation.

Votre enfant a l’âme artistique et vous sentez qu’il gagnerait à partager ses intérêts avec d’autres? Offrez-lui un séjour en camp : il se peut fort bien que cette expérience devienne l’un des événements les plus marquants de sa vie.